Vous êtes ici

Analyses bactériologiques

Prélèvement : La qualité du prélèvement et les conditions d'acheminement au laboratoire sont déterminantes pour l'obtention de résultats exploitables par le demandeur de l'analyse.

Principe :

Analyse bactérioscopique : consiste en l'observation microscopique des bactéries sur lame après coloration spécifique :

  • Coloration de GRAM : coloration de base en bactériologie, point de départ de l'analyse bactériologique.
  • Coloration de STAMP pour la mise en évidence de Brucella, Coxiella burnetii (agent de la Fièvre Q) et de Chlamydia.
  • Coloration de ZIEHL pour la mise en évidence des Mycobactéries (bactéries acido-alcoolo_résistantes).

L'analyse bactérioscopique est une technique spécifique donnant une réponse rapide ( < 1 jour) mais peu discriminatoire.

Analyse bactériologique : le laboratoire effectue la culture, l'isolement et l'identification de la plupart des bactéries aérobies et anaérobies capables de pousser sur milieux acellulaires.

Remarque : la culture et l'identification des bactéries appartenant aux ordres des Rickettsiales et des Chlamydiales nécessitant la présence de cellules, ne sont effectuées que dans des laboratoires spécialisés.

A partir d'un prélèvement biologique, le principe de l'analyse bactériologique est le suivant :

  • J-0 :
    Ensemencement sur un ou plusieurs milieu(x) (de base, spéciaux, sélectif ou non).
    Pour les recherches le demandant, ensemencement d'un bouillon d'enrichissement.
    Incubation : 24 à 48 heures, à 37°C le plus souvent.
  • J-1 :
    Observation des cultures obtenues (développement ou non de colonies bactériennes).
    Examens microscopiques et tests d'orientation, tests d'identification rapides.
    Nouvel isolement des colonies pour purification ou ensemencement d'une galerie  d'identification biochimique.
    Incubation de 24 heures.
  • J-2 :
    Lecture de la galerie d'identification, réalisation de l'antibiogramme.
    Après étape de purification ou pour les bactéries à croissance lente, ensemencement d'une  galerie.
  • J-3 :
    Lecture de l'antibiogramme.
    Lecture de la galerie faite à J + 2  sur une souche pure puis antibiogramme.

 

Recherche de bactéries levure, moisissures responsables d'avortements chez les bovins et petits ruminants :

L'échantillon reçu est soit l'avorton, l'appareil génital ou le placenta, plusieurs recherches sont possibles :

  • brucella ,
  • lCoxiella et  Chlamydia ,
  • levures et moisissures,
  • campylobacter,
  • salmonella,
  • listéria.

Ces analyses sont effectuées en parallèle avec la sérologie lorsque cela est demandé.

Recherche de bactéries responsables de mammites :

Il s'agit d'ensemencer du lait fraichement recueilli (24H et conservé au frais) sur une gélose au sang afin de déterminer quelle bactérie est responsable de l'infection.
Il est fréquent d'isoler des bactéries telles que : Escherichia coli, Streptococcus uberis, Streptococcus agalactiae, Staphylococcus aureus. Par la suite on réalise un antibiogramme afin de déterminer quels sont les antibiotiques qui vont agir sur la bactérie.

En résumé techniquement :

L'analyse bactériologique nécessite au moins deux jours pour les bactéries de culture facile, jusqu'à 5 jours pour les bactéries de culture difficile ou ayant nécessité des étapes de purification, jusqu'à 10 jours pour les cultures de Brucella.

Le délai moyen de réponse en fonction du contenu de la demande et de la complexité du dossier est d'une semaine.

Lozère - le département